Quels sont les différents types de maltraitance des personnes âgées ?

AccueilAidants, associations d'aides, assistance

Quels sont les différents types de maltraitance des personnes âgées ?

Selon les chiffres, plus de 600 000 seniors en France sont victimes de maltraitance. Pouvant intervenir dans le cadre domestique comme en institution spécialisée, la maltraitance est définie comme tout acte ou omission pouvant nuire à une personne âgée, dans le cadre d’une relation de confiance, de dépendance ou de soins. De cette définition, il ressort divers types de maltraitance des personnes âgées. Nous vous en parlons dans cet article.

Les types de maltraitance

Il existe de multiples formes de maltraitance personnes âgées, notamment :

  • Les violences physiques : on regroupe dans cette catégorie les coups et blessures ainsi que toutes les contraintes physiques sur la personne âgée, que ce soit en famille ou en institution spécialisée ;
  • Les violences morales : cette catégorie concerne les pressions psychologiques telles que le chantage, la privation d’affection, la privation de visites, la violation de la vie privée, les injures, etc. Globalement, il s’agit de tout mauvais traitement pouvant porter une atteinte psychologique à la personne âgée ;
  • Les violences sexuelles : le sujet est nettement moins documenté, car il s’agit d’une forme de violence pas facile à détecter. Mais le mal existe et peut consister en des attouchements ou en des actes sexuels non consentis, mettant en cause une personne âgée ;
  • Les abus matériels et financiers : dans cette catégorie, on retrouve notamment les cas de vol, d’extorsion ou même d’héritage forcé. On peut globalement conclure que nous sommes en présence d’un cas d’abus lorsque la personne âgée est dépossédée d’un bien matériel ou financier contre sa volonté ;
  • Le défaut de soins et l’abandon : ces cas de violence concernent le défaut de traitement adapté ou l’excès de neuroleptiques, l’absence d’aide à l’alimentation, etc. dont peut être victime la personne âgée, de la part d’un proche ou d’un aidant ;
  • La violence des droits civiques : on parle de violence de droits civiques lorsqu’il est porté atteinte aux droits et libertés fondamentales des personnes âgées. Il faut savoir que les séniors demeurent des citoyens à part entière et devraient continuer de jouir de leurs droits civiques.

Que faire en cas de maltraitance ?

Les personnes âgées sont souvent vulnérables et dépendantes, ce qui rend un peu plus compliquée la détection des cas de maltraitance. Elles ont souvent du mal à en parler, craignant pour leur sécurité ou leur survie, ou tout simplement pour éviter toute forme de représailles de ces personnes dont elles dépendent le plus souvent. Il faut donc être particulièrement attentif pour détecter des signes de maltraitance.

Aussi, encouragez le senior à s’exprimer en le mettant en confiance quant à sa sécurité et en faisant preuve de patience à son égard. Lorsque vous avez connaissance d’un cas avéré de maltraitance, vous devez faire un signalement aux autorités compétentes : le préfet si le cas est constaté dans une maison de retraite, l’ARS s’il est constaté dans un centre hospitalier, ou dans tous les cas le procureur de la République compétent, et ce peu importe le niveau de gravité de la situation.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0