Les inconvénients et pièges de la retraite progressive

AccueilRetraite, caisses de retraite

Les inconvénients et pièges de la retraite progressive

Partir en retraite est le rêve de plusieurs travailleurs qui dépassent la soixantaine. Fonctionnaires comme salariés en entreprise privé jouissent d’une pension à titre de récompense des années travaillées.

Malheureusement, certains doivent encore rester en poste afin de combler leur besoin financier. Voici un guide pour dévoiler les côtés cachés de la retraite progressive.

Qu’est-ce que la retraite progressive ?

La retraite progressive désigne un principe qui permet à un salarié de recevoir une partie de sa retraite, en continuant de percevoir son salaire. Ce dispositif concerne les travailleurs qui envisagent de partir en retraite en 2 ans au maximum, d’où ceux déjà dans la barre de la soixantaine, soit à l’âge légal de départ à la retraite.

Sont ainsi éligibles les salariés entre 60 et 65 ans, dont ceux qui ont correctement versé leur cotisation à la retraite. En misant sur cette option, l’emploi ne sera plus qu’à temps partiel. La durée de travail s’avère entre 40 et 80% du temps passé en entreprise auparavant.

Calcul des droits du salarié en retraite progressive

La retraite progressive devient de plus en plus courante. Elle permet aux personnes en âge de retraite de réaliser des économies avant de cesser définitivement de travailler. Certains séniors souhaitent accumuler des droits à la retraite.

Le pourcentage de fractionnement est estimé en fonction du taux de temps partiel de travail réalisé. Pendant 1 an et demi, le salarié perçoit la moitié de sa retraite en surplus de son salaire mérité selon ses heures de travail.

inconvénients retraite

Quels sont les dangers de la retraite progressive ?

La retraite progressive garantit un revenu décent pour le salarié. Ce dernier aura l’opportunité de penser à un projet de ses rêves avant son départ définitif à la retraite. Par contre, vous devez savoir que ce dispositif entraîne la perte des cotisations de retraite versée. Une fois que le travailleur part définitivement en retraite, le montant de la pension sera révisé en tenant en compte la durée de la retraite progressive. D’autres inconvénients s’avèrent également à découvrir avant de prendre une décision :

  • Le travailleur ne perçoit pas de salaire complet, même s’il reste disponible 8 heures par jour. Les revenus diminuent automatiquement car l’heure de travail est limitée à 80% au maximum ;
  • Le salarié doit continuer d’acquitter ses cotisations à la retraite, même si cela peut avoir un effet positif sur le calcul des indemnités de retraite.

La retraite progressive est-elle un droit ?

La retraite progressive n’est pas un passage obligatoire pour les salariés. Du côté des employeurs, ils peuvent refuser le dispositif afin d’éviter les dépenses supplémentaires. Dans le cas où vous souhaitez miser sur la retraite progressive, fixez un rendez-vous avec votre supérieur pour demander son avis.

Ce qui vous permettra de découvrir si vous devez arrêter de travailler pour un départ en retraite ou bien de garder votre poste à temps partiel. Trouvez un accord avec votre employeur sur la durée maximale de votre retraite progressive. En règle générale, il faut avoir une bonne santé physique pour demander cette option.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0