Quel est le temps de décomposition d’un corps humain ?

AccueilFin de vie, décès et obsèques

Quel est le temps de décomposition d’un corps humain ?

La mort est l’un des sujets les plus traumatisants pour la plupart des humains. Les règles de la nature obligent toutefois chaque être humain à passer à l’au-delà à un moment imprévu. Et ce, pour toutes les catégories d’âge. Alors que vous êtes curieux de découvrir la transformation du corps après la mort, ce guide ne risque pas de vous décevoir.

Des transformations rapides du corps

A la dernière seconde de la vie, l’homme perd son souffle et son cœur s’arrête. Le corps ne devient pas forcément glacé à l’immédiat. La température chute d’environ 1°C par heure, jusqu’à ce que le corps atteigne une température ambiante, de 5°C en moyenne. Certaines personnes remarquent que les défunts affichent une belle apparence. En vérité, les muscles ramollissent et le corps devient flasque. Sans oublier qu’il est possible d’accorder des soins esthétiques au défunt, notamment si son corps sera exposé pendant quelques jours avant son enterrement ou sa crémation.

Comme le cœur arrête de pomper le sang qui ravive les tissus, le corps humain devient pâle. Il devient complètement rigide 2 ou 3 heures après la mort. Par ailleurs, le pic de la rigidité n’est atteint qu’après 9 ou 10 heures.

décomposition corps

Une vitesse de décomposition variable

La putréfaction du corps humain dépend de quelques paramètres. Il s’agit notamment de ses conditions de conservation.

Corps laissé à l’air libre

Le processus de décomposition commence au bout de 48 heures si le corps sans vie est laissé à l’état naturel. Plusieurs insectes peuvent se nourrir du corps, à ne citer que les asticots et les mouches nécrophages. Dans le cas où les enquêteurs soupçonnent un meurtre, les insectes qui dévorent le corps seront étudiés par un biologiste. Ce qui permet d’estimer le moment du décès. Quant au squelette, il devient poussière en deux à quatre ans. Dans le cas où le corps est à l’air libre d’une région froide, la décomposition sera retardée.

Corps inhumé

Lorsque la famille décide d’enterrer le corps, ce qui est le plus courant, la décomposition prend plus de temps. Les soins de conservation ralentissent également le processus. En utilisant du formol, la décomposition ne commence qu’une semaine à deux semaines après l’enterrement. Avec un embaumement bien travaillé, le squelette ne sera décomposé qu’après une cinquantaine d’années après l’inhumation.

Conservation chimique du corps

Pour mille et une raisons, certaines familles décident de conserver le corps du défunt le plus longtemps possible. Il arrive qu’une personne fortunée de la ville dispose de sa propre chambre froide vitrée. Dans ce cas, le corps reste en bon état, mais de la glace peut être visible au bout de quelques mois. Ce type de conservation coûteux n’est que temporaire. Il est également possible de procéder à la momification. Il existe une autre méthode moderne : la cryogénisation. Le corps est conservé à une température de près de -200 °C. Pour cette option, les tissus et les organes restent intacts. Tant que la famille honore les parts financières, le corps restera en conservation. De plus, il est possible de visiter le corps à temps voulu.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0