Retraite progressive : comment connaître le montant de sa pension

AccueilRetraite, caisses de retraite

Retraite progressive : comment connaître le montant de sa pension

Certains travailleurs sont encore à la grande forme, à la soixantaine. Garder un bon rythme professionnel s’avère intéressant pour les salariés passionnés et chevronnés. Alors que vous souhaitez continuer votre activité professionnelle, même à plus de 60 ans, la retraite progressive pourrait vous intéresser.

Qu’est-ce que la retraite progressive ?

La retraite progressive désigne une transition graduelle vers la retraite. A l’âge de 60 ans, alors que la retraite devrait être effective, le salarié choisit de garder son poste. Il devient ainsi un « actif-retraité », en garantissant un travail à temps partiel. Le professionnel effectue 80% de ses tâches habituelles au maximum. Plus précisément, en fin de carrière, le travailleur peut exercer des activités réduites, en profitant à la fois d’une partie de son salaire et d’une pension de retraite.

Ce dispositif concerne les travailleurs de 60 ans et plus, ayant travaillé pendant 150 trimestres au minimum. L’heure de travail classique devrait être de 35 heures par semaine en moyenne.

montant pension

Comment calculer la pension d’un actif-retraité ?

La pension d’un actif-retraité est calculée en fonction de son temps de travail. Plus précisément, le montant perçu devrait être proportionnel aux heures travaillées convenues entre les deux parties, d’où le salarié et l’employeur. Si le temps de travail est estimé à 70%, le pourcentage de la retraite est à 30%.

La bonne nouvelle, c’est que le salaire mensuel reste accessible, mais à la limite du temps travaillé. Avec une retraite de 30%, soit un temps de travail de 70%, le salaire perçu affiche l’équivalent de 70% du montant classique.

La retraite progressive permet d’augmenter le nombre de trimestres travaillés. Ce qui optimise le nombre de points considérés pour le calcul de la pension de retraite. Dès que vous décidez d’arrêter définitivement vos activités professionnelles, une révision du montant de votre retraite sera au rendez-vous. Les droits supplémentaires bénéficient grâce à vos années de travail après 60 ans ne risquent pas de vous décevoir.

Quelles sont les conditions d’une retraite progressive ?

La retraite progressive résulte de l’accord entre le salarié et l’employeur. L’un de ces deux parties peut entamer la négociation en vue de continuer la collaboration. Un avenant de contrat de travail s’avère ainsi incontournable.

L’entreprise peut proposer au salarié de rester pour un travail à temps partiel pendant encore quelques années, notamment dans le cadre d’un projet important en cours. De son côté, le travailleur a le droit de solliciter la continuité de ses activités. L’employeur doit accepter la requête lorsque le travailleur enregistre une prévention de la pénibilité d’au moins 80 points dans son compte personnel.

Il est important de savoir que la modification du temps de travail n’est possible qu’une fois par an. Si vous souhaitez augmenter ou minimiser la durée de travail à temps partiel, il convient de patienter jusqu’à la date d’anniversaire du contrat de retraite progressive.

À savoir que vous devrez répondre à des questionnaires spécifiques pour justifier votre mission à temps partiel. La caisse régionale de votre région vous posera les questions à répondre.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0