Lipoedème aux chevilles : comment soigner cette maladie ?

AccueilMédecine, gérontologie, soins à domicile

Lipoedème aux chevilles : comment soigner cette maladie ?

Afin de constituer des réserves d’énergie, notre corps stocke en permanence les graisses. Toutefois, lorsque cette accumulation de graisse devient anormale dans les cuisses, les jambes et les hanches, on parle de lipoedème. Encore appelé la maladie des « jambes poteaux », le lipoedème est un syndrome qui touche en grande partie les femmes, de 15 à 30 ans ou après la grossesse ou encore à la ménopause.

Heureusement qu’il existe de nos jours de nombreuses solutions pour soigner ce mal même s’il ne s’agit pas d’un traitement définitif. Découvrons-les dans cet article.

Quelle solution pour traiter le lipoedème aux chevilles ?

Il est fort regrettable d’affirmer qu’à l’heure actuelle il n’existe pas de traitement définitif pour venir à bout du lipoedeme aux chevilles. Mais d’ici à ce qu’un traitement soit mis en place, il existe tout de même des alternatives pour atténuer les symptômes, réduire la masse graisseuse, et permettre au patient de retrouver un certain confort de vie.
À cet effet, diverses options s’offrent aux patients pour le combattre.

Une opération chirurgicale

Cette intervention est la solution la plus radicale, mais la plus efficace si le lipoedème est déjà très présent. En effet, en absence de tout traitement, la quantité de graisses sous la peau peut aller de 0,5 à 7 ou 8 L. Cela équivaut à trop de kilos en plus de la masse pondérale. À cette étape, le patient aura beaucoup de difficultés à se mouvoir, à pratiquer une activité physique, et donc à éliminer naturellement les graisses du corps.

La chirurgie devient alors le seul moyen thérapeutique permettant de retirer les tissus malades. Certes, cette opération ne garantit pas la guérison du lipoedème et ne donne pas non plus de certitude que la maladie n’évoluera pas à nouveau à l’avenir. Cependant, elle permet au moins une amélioration significative et durable des symptômes comme :

  • Une réduction des douleurs (articulaires, neuropathiques, etc.) ;
  • Une réduction des sensations de lourdeur et de congestion ;
  • Une diminution des gonflements ;
  • Une diminution de la sensibilité au toucher ;
  • Une diminution des hématomes ;
  • Une amélioration de la mobilité ;
  • Une amélioration de la posture et de la démarche ;
  • Une réduction du volume des membres ;
  • Une normalisation de la silhouette.

Une activité physique et une bonne alimentation

Lorsque le lipoedème est bien ancré, il ne va pas se réduire catégoriquement par une meilleure alimentation ou une pratique sportive. Par contre, il sera amplifié si aucun effort n’est fait. C’est la raison pour laquelle il est recommandé aux patients atteints de lipoedème de poursuivre ces efforts.

Une compression ou un bas de contention

Cette solution consiste à porter des vêtements compressifs (bas de contention, ou de chaussettes adaptées) uniquement sur les membres ou parties du corps atteintes de lipoedème. Ces vêtements exercent une action compressive sur les tissus et encouragent la circulation de la lymphe.

Cette technique permet de prévenir la rétention de fluide dans les tissus, et encourage le drainage de fluides présents dans les tissus. La compression est alors considérée comme un moyen central pour le ralentissement de la progression de la maladie.

Des drainages lymphatiques manuels (DLM)

Les drainages lymphatiques manuels (DLM) sont un type de massage médical qui stimule la circulation lymphatique. Comme la compression, ils contribuent à prévenir la rétention de fluide dans les tissus et encouragent le drainage de fluides présents dans les tissus. Ils sont également en mesure de diminuer les sensations de jambes lourdes et congestionnées.

Quelles sont les causes du lipoedème ?

Jusqu’à ce jour, il est difficile de donner avec exactitude la cause du lipoedème. Mais, les soupçons se portent sur un mélange de différentes causes :

  • Une prédisposition génétique : il s’agit de l’expression de certains gènes qui favorisent la mauvaise distribution des graisses ;
  • Un trouble hormonal : cela s’explique par le fait que le lipoedème se déclenche généralement au moment de la puberté ou à l’occasion d’une grossesse, voire parfois pendant la ménopause ;
  • Un rythme de vie : le lipoedème apparaît sans surpoids. Cependant, il peut beaucoup plus se développer avec de mauvaises habitudes alimentaires et une faible activité physique.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0