Le processus de création de l’Union économique et monétaire (UEM) qui a créé l’euro

HomeBanque, finance et patrimoine

Le processus de création de l’Union économique et monétaire (UEM) qui a créé l’euro

Depuis la déclaration de Robert Schuman en 1950, l’Europe a largement évolué. La mise en commun de la production du charbon et de l’acier des deux poids lourds industriels qu’étaient la France et l’Allemagne à l’époque a en effet impulsé une dynamique qui a mené à l’espace européen tel que nous le connaissons aujourd’hui avec ses symboles et ses usages. Mais comment a été façonné cet espace ? Et surtout quel a été le processus de création de l’Union économique et monétaire (UEM) qui a accouché de l’euro ? Réponses.

La naissance de l’Union Européenne

Il y a maintenant plus de 60 ans, le Traité de Rome a donné naissance à l’Union Européenne. C’est la ratification de ce traité par 6 pays, la France, la RFA, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg qui a permis la création de la Communauté Économique Européenne et de ses institutions, à savoir la Commission Européenne, le Conseil des Ministres, le Parlement Européen et la Cour de Justice des Communautés Européennes.

Le Traité de Rome constitue une étape capitale dans la structuration de l’Europe d’après-guerre. Après la constitution de la CECA en 1951, visant à réunir la production industrielle sous une seule autorité continentale, le Traité de Rome visait à établir des formes de coopération plus profondes entre les états membres. L’idée était de créer une vraie union politique permettant d’enclencher le processus de création de l’Union économique et monétaire (UEM) qui a créé l’euro et dont le traité de Maastricht fut plus tard une étape décisive.

création euro

Le Traité de Maastricht, première étape du processus de création de l’Union économique et monétaire

Le Traité de Maastricht visait plusieurs objectifs. En premier lieu, il devait avant tout actualiser les dispositifs prévus par le traité de Rome et permettre d’avancer vers une intégration plus approfondie entre les différents états membres de l’Union. Pour cela, le traité a produit un nouveau modèle, étayé par trois piliers principaux, recouvrant les modalités des relations économiques, des affaires étrangères et des affaires intérieures.

C’est aussi à partir de la ratification de ce traité que l’Union Européenne telle que nous la connaissons aujourd’hui a été officiellement décrite et créée. La controverse existant autour de la ratification du traité ne l’empêchera de devenir un événement fondateur, permettant notamment de lancer le processus de création de l’Union économique et monétaire (UEM), ayant finalement débouché sur la création de la monnaie unique que nous utilisons tous : l’euro.

Le Traité de Maastricht et l’euro

Comme le rappelle le site parlorama.eu, l’idée de la création d’une monnaie unique en Europe n’est pas nouvelle. Dès le début des années 60, la Commission Européenne l’a proposée, mais la conjoncture économique largement instable au cours de la décennie suivant n’a pas permis sa mise en pratique. En 1986, les dirigeants européens relancent le projet, pour finalement aboutir au Traité de Maastricht, fixant trois étapes précises pour la mise en place de la monnaie unique.

Entre 1990 et 1993, la première étape a consisté à introduire la libre circulation des capitaux entre états membres. À partir de 1994 et jusqu’en 1998, les banques centrales nationales ont renforcé leur coopération tandis que les états membres alignaient leurs politiques économiques. Enfin, c’est en 1999 qu’une étape décisive dans le processus de création de l’Union économique et monétaire s’est engagée avec l’introduction de l’euro dans l’économie réelle et la mise en œuvre d’une politique monétaire unique sous la responsabilité de la Banque Centrale Européenne.

COMMENTS

WORDPRESS: 0